Connecting...

W1siziisijiwmtkvmdivmjcvmtivmdcvmzavodk2l3jhd3bpegvsltywmje1nc11bnnwbgfzac5qcgcixsxbinailcj0ahvtyiisijkwmhgzmdbcdtawm2mixv0

Le statut de freelance offre de nombreuses libertés dont celle de fixer son TJM, autrement dit le tarif ou taux journalier moyen. Une liberté qui peut cependant démotiver face à la difficulté de la tâche.


  • Combien est-ce que je vaux ?
  • Est-ce que c’est trop ? Pas assez ?
  • Que proposent mes concurrents ?
  • Comment savoir si je vais être rentable ? 


Que de questions qui ralentissent certains freelances dans leur quête de succès, c’est pourquoi nous avons décidé de vous dévoiler les secrets d’un TJM parfait.


1. Faire une étude du marché

Avant de se lancer dans cette aventure incroyable, il est essentiel de connaître l’état actuel du marché sur lequel vous vous positionnez. Pour cela, n’hésitez pas à contacter d’autres freelances, sollicitez votre réseau ou consultez les différentes offres disponibles sur les sites d’emploi. Au cours de votre analyse, vous devez être vigilant(e) à 3 facteurs plus ou moins importants dans la fixation du TJM, à savoir :

  • Le niveau d’expertise
  • Le secteur d’activité
  • La localisation de la mission


Une fois votre étude finalisée vous aurez une idée de la fourchette sur laquelle baser votre taux journalier moyen. Nous vous conseillons d’opter pour un TJM réaliste, ne misez pas sur un tarif au-dessus ou en-dessous du marché car cela pourrait sembler suspicieux aux yeux des employeurs.

2. Evaluer votre travail

Vous vous demandez certainement déjà « comment pourrais-je évaluer mon propre travail  de manière objective » ?  Eh bien, c’est le cœur de la complexité du TJM quand on est freelance.

Au même titre que lors de votre étude du marché, vous devrez juger de votre niveau d’expertise, vos références clients, la « rareté » de que votre profil… Soyez sûr(e) de valoriser votre expertise, définissez vos forces et les compétences sur lesquelles vous souhaitez miser. Il est important de les mettre en avant lors de la négociation de votre taux journalier moyen avec les entreprises. 

3. Prévoir toutes les charges et choisir un rythme de travail approprié  

Nous savons que dans ce genre de situation, avoir un exemple concret aide souvent dans la compréhension des chiffres, c’est pourquoi nous vous proposons l’exemple suivant.

En prenant pour estimation un salaire net annuel de 40 000€,  il vous faudra comptabiliser en plus  les charges sociales et salariales mais aussi le montant des frais annexes qui représentent en moyenne 15% du chiffre d’affaires afin d’obtenir votre chiffre d’affaires hors taxes.

Concernant le rythme de travail, il faut savoir qu’en général nous travaillons entre 210-230 jours par an (en anticipant les congés et arrêts maladie). En parallèle à cela, le statut de freelance comprend de nombreuses tâches annexes qui ne sont pas facturées. En général, ces dernières sont estimées à 40% de votre temps ce qui, comme dans l’exemple ci-dessous, réduit vos jours facturés à 132 si vous aviez calculés 220 jours de travail par an.


Félicitations, votre TJM est maintenant calculé !


Mais pas si vite ! Nous avons quelques conseils supplémentaires pour fixer le juste taux journalier moyen  :

  • Lâchez du lest pour les missions longues. La plupart du temps les freelances baissent leur TJM de 20% à 25% lorsqu’on leur offre une mission longue.
  • Ne prenez pas le risque de démarrer avec un TJM trop bas (ça pourrait vous entrainer dans une spirale de laquelle il peut être difficile de sortir).
  • Adaptez votre stratégie à la taille de l’entreprise.
  • Ne faites pas de votre TJM une question d’amour propre
  • Préparez-vous à justifier votre taux
  • Vérifiez chaque année votre tarif


Rappelez-vous que la mission de l’acheteur avec lequel vous négocierez est d’assurer le bon fonctionnement de la mission en trouvant la personne la plus qualifiée au meilleur taux possible.

C’est à ce moment que la plus-value d’un cabinet de recrutement comme Progressive entre en jeu car ce dernier vous assurera :

  • Un accord contractuel.
  • Un paiement en temps et en heure.
  • Des conseils de qualité concernant votre carrière, vos projets et négociations.
  • La proposition d’un large portefeuille clients.

Par-dessus tout, votre consultant en recrutement Progressive sera un réel partenaire. Il vous conseillera dans des moments de doutes et vous défendra quand cela sera nécessaire.

Alors, vous vous sentez rassuré(e) par rapport à la fixation du TJM et prêt(e) à vous lancer dans l’aventure freelance ? Nous pouvons vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches ! N’hésitez pas à cliquer sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire sur notre site et ainsi entrer en contact avec l’un de nos consultants. 

Vous pouvez également jeter un œil à nos dernières offres d’emploi ou contacter directement nos équipes.