Connecting...

W1siziisijiwmtcvmdcvmjavmtevmtevndevnduzl1rozs0xmc1zzwnvbmrzlxroyxqty291bgqtzgvjawrllwlmlxlvds1nzxqtdghhdc1qb2iuanbnil0swyjwiiwidgh1bwiilci5mdb4mzawxhuwmdnjil1d

A l’occasion du 25ème anniversaire de Progressive, je voulais illustrer cette image qui me suit depuis de nombreuses années. En effet, le recrutement possède de nombreuses similitudes avec la pratique d’un sport de haut niveau. Mais alors quel sport ?

A mes yeux, le recrutement est un métier noble et étant passionné par cette industrie, cela se devait d’être une discipline Olympique.

Cela aurait pu être le curling…Un sport d’équipe, très technique, demandant beaucoup de maîtrise…oui mais non (au passage je n’ai rien contre ce sport) mais je peux au moins leur trouver un point commun…le défaut d’image.

Le recrutement possède évidemment une dimension ressources humaines…primordiale mais également une dimension commerciale…souvent méconnue…Il s’agit donc d’un métier complet.

Le consultant en recrutement doit se montrer à l’écoute des besoins de ses candidats et de ses clients. Il devra par la suite représenter au mieux les compétences des personnes souhaitant trouver une nouvelle opportunité et dresser une image la plus précise de la structure qui est à la recherche de nouvelles compétences.

Dans ce métier, il est rare de rencontrer des commerciaux en recrutement qui ne sont pas tombés dans cette industrie par hasard. Je trouve cela dommage car les métiers du recrutement sont des métiers grisants où il est difficile de s’ennuyer car chaque mission est différente.

La comparaison entre le sport de haut niveau et le recrutement peut paraître pompeuse mais il n’est pas rare de croiser des consultants qui ont eu des parcours sportifs impressionnants avant de mettre leurs qualités au service de leurs clients (les candidats à la recherche d’une nouvelle opportunité sont également nos clients).

Alors quels sont ces points communs ?

Envie :

En tant que consultant en recrutement, nous sommes un intermédiaire entre des candidats à la recherche d’une nouvelle opportunité et des clients à la recherche de nouveaux talents. Pour pouvoir conseiller au mieux ces deux populations, nous nous devons d’aimer ce que nous faisons et y mettre de notre personne. Il doit y avoir une notion de plaisir dans ce que nous faisons, tout comme le sportif qui s’épanouie dans sa discipline malgré la souffrance.

Mental :

Une carrière dans le recrutement peut parfois être comparée à des montagnes russes, car nous pouvons vivre de véritables expériences d’ascenseurs émotionnels. L’important est de savoir rebondir le plus rapidement possible, de tirer les leçons de cette désillusion et de retrouver la motivation pour atteindre notre objectif.

Tenacité :

Par essence, nous travaillons avec des Humains, il nous est donc difficile de tout prédire. Une mission ne se termine pas à la signature du contrat. De nombreux éléments qui sont en dehors de notre cercle d’influence peuvent encore intervenir. Nous essayons de limiter au quotidien ces situations mais nous rencontrons très souvent des cas que nous ne pouvions pas prévenir …Des plus sérieux ou plus farfelus (en 25 ans d’existence, je pense que nous pourrions citer des milliers d’anecdotes…). Il ne faut donc jamais lever le pied, notre rôle est important, l’identification de cette compétence est cruciale pour le bon fonctionnement de nos clients.

Endurance :

Un réseau, cela se travaille. A partir du moment où nous prenons de la distance, nous nous déconnectons…Celui-ci nous le fait ressentir. Il est important de rester perpétuellement en contact avec notre réseau afin de rester le plus pertinent et efficace possible. Rien n’est toujours acquis. Mais surtout, un réseau cela se construit…C’est un travail de longue haleine, résultat de plusieurs mois, plusieurs années de travail… Des milliers de coups de fil, des centaines de visites formelles, informelles, de meetings… Pour une rencontre qui fera le bon recrutement.

Technicité :

« Vous m’avez envoyé des candidats trop rapidement, vous ne pouvez pas avoir compris ma recherche », « Vous êtes beaucoup trop chers, trouver des candidats en 48h, cela doit être facile de faire votre métier », « Il vous suffit de screener des cvs dans une base de données… » … De nombreux préjugés, remarques que nous entendons régulièrement… Ces remarques me font systématiquement penser à un « hole in one » au Golf… On s’imagine tous pouvoir le faire, tant cela parait simple et fluide…Mais nous avons tendance à oublier qu’il y a énormément de travail derrière pour pouvoir répondre présent au bon moment. En effet, chez Progressive par exemple, nous sommes experts sur nos marchés verticaux, ce qui nous permet d’être très efficaces.

Travail d’équipe :

« Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin ! », le partage d’expérience, d’informations, les encouragements, les félicitations, les conseils …tous ces moments forts font d’une carrière dans le recrutement, une carrière riche et passionnante.»

Toutes ces caractéristiques, me font penser à une discipline (ou la France excelle au passage) les courses de relais… Le relais pourrait être ce sport de haut niveau pour décrire le recrutement…

Il était donc symboliquement intéressant pour Progressive de passer de la théorie à la pratique lors de notre 25e anniversaire

Aussitôt dit, aussitôt fait…

Progressive participera donc le Dimanche 1er Novembre à l’Ekiden de Paris.

Un marathon en relais en équipe de 6 personnes. A cette occasion, nos consultants enfileront leurs baskets au côté de nos candidats et clients. Les boucles (de 5km) de l’Ekiden seront bouclées…

Tous les maillons de la chaine de recrutement seront présents et transpirants.

N’hésitez pas à venir nous encourager, nous soutenir ou nous « sponsoriser ».

Sportivement vôtre,

Mathieu Libessart – Senior Business Manager France – 01 42 99 10 00