Connecting...

W1siziisijiwmtcvmdcvmjavmtevmtavntqvodkxl1doyxqta2v5lxnrawxscy1hcmutcmvjcnvpdgvycy1sb29raw5nlwzvci1pbi1hlwnhbmrpzgf0zs5qcgcixsxbinailcj0ahvtyiisijkwmhgzmdbcdtawm2mixv0

C'est l'un des éléments les moins connus : les personnes venant de m'interroger dans le cadre d'un recrutement souhaitent-elles vraiment retourner la situation ? Bien sûr, puisqu'elles vous ont demandé si vous aviez des questions à poser. Mais est-ce une simple question de politesse ? Cela leur importe-t-il vraiment de savoir si vous avez des questions ? Pire encore, ces personnes seront-elles offensées ou vous jugeront-elles arrogant(e) si vous posez une question sujette à la controverse ou la confrontation ? Au contraire, estimeront-t-elles que vous êtes trop timide si vous n'en posez pas ?

La plupart d'entre nous pensent que la conclusion d'un entretien est un champ de mines potentiel. On passe très rapidement du sentiment d'avoir réussi l'entretien et d'être détendu(e) à l'impression que notre tête tourne très vite et que l'on cherche un mot à dire, n'importe quoi...mais que dire ?

Quelle est donc la bienséance selon laquelle les personnes interrogées sont censées poser des questions ? Et si cela se fait, comment savoir quelle(s) question(s) poser ?

En fait, les personnes vous interrogeant attendent un retour d'employés potentiels. Si ce n'était pas le cas, elles ne prendraient pas la peine de vous demander d'en poser ; elles ont tellement d'entretiens à faire passer qu'une interaction inutile reviendrait à gaspiller leur temps. De plus, ces personnes peuvent beaucoup apprendre de votre réaction.

Voici quelques conseils pour vous en sortir au mieux dans ce genre de situation. Comme toujours, l'astuce est de trouver un terrain d'entente : se montrer confiant mais pas arrogant ; être curieux sans sembler n'avoir aucune idée du descriptif du poste à pourvoir ; faire preuve d'enthousiasme sans afficher une ambition excessive...et surtout, se montrer respectueux(se) et positif(ve).

Il existe de multiples questions pertinentes qui peuvent augmenter vos chances d'être recruté(e), ce jusqu'à la fin. En voici un florilège :

Quelle sont les principales priorités que doit garder en tête la personne investissant ce rôle, au cours des trois premiers mois ?

  • Ici, vous indiquez que vous souhaitez entrer dans le feu de l'action dès le premier jour, savoir ce que l'on attend de vous, et que votre objectif est de répondre à ces attentes, voire les dépasser.

Quelles formations dispensez-vous ?

  • Question classique. Elle souligne votre intérêt à améliorer vos compétences et à ajouter une valeur supplémentaire à l'entreprise.

Ce poste offre-t-il des possibilités de promotion ?

  • Autre question qu'il convient de poser. Elle dénote votre détermination à progresser et votre volonté à engager l'entreprise sur le long terme.

Quel est exactement le rapport entre le rôle proposé et la structure générale de l'entreprise ?

  • En posant cette question, vous témoignez de votre préférence pour le travail en équipe. Vous semblez alors vouloir savoir à quel niveau vous vous situeriez en tant qu'employé, et ce que votre contribution apporterait au reste de l'entreprise.

Comment décririez-vous la culture de travail au sein de l'entreprise ?

  • Ici, vous indiquez à votre interlocuteur/trice que vous souhaitez fournir un travail optimal, et qu'un environnement positif contribuera à votre réussite. Cela prouve que vous êtes votre propre responsable, bien conscient(e) de la façon dont vous pouvez donner le meilleur de vous-même.

Quels sont les aspects les plus appréciables et les plus désagréables du poste ?

  • Cette question montre que vous souhaitez connaître les défis auxquels vous ferez face, et que vous aimeriez y être tout à fait préparé(e), bien que confiant(e) quant à votre capacité à les relever.

Qu'en est-il de la mesure et de l'évaluation de la performance ?

  • Ici, vous prouvez que vous appréciez l'importance de produire des résultats concrets. Votre interlocuteur/trice vous percevra alors comme quelqu'un comprenant la valeur de l'engagement, de la fiabilité et des rendements.

D'après vous, quels sont les principaux problèmes auxquels l'entreprise est confrontée ?

  • Cette question démontre que vous vous intéressez tant au poste qu'à l'employeur. En la posant, vous prouvez que vous avez effectué quelques recherches, que vous avez réfléchi et que vous êtes désireux(se) d'entendre l'analyse de votre interlocuteur/trice.

Puis-je vous détailler un peu l'intérêt que je voue à la communication avec les clients/au développement de nouvelles idées/à l'élaboration de systèmes améliorés ?

  • Bien qu'insolente, cette question est aussi une façon évidente d'obtenir la permission de chanter vos propres louanges... Mais après tout, un entretien est fait pour cela, n'est-ce pas ?

Avez-vous des doutes quant à mon adéquation au poste ?

  • Cette question est une manière sûre de souligner vos points forts. Elle suggère que vous êtes ouvert(e) à la critique positive, et désireux(se) de tirer des leçons de l'expérience d'autrui. Cela vous donne en outre une vrai chance d'aborder tout point faible que votre interlocuteur/trice pourrait identifier chez vous. Dernier point mais pas le moindre, cette question vous permet de reformuler les raisons pour lesquelles vous pensez être la personne appropriée au poste.