Pourquoi l’image de marque du freelance doit-elle lui correspondre à 100% ?

Une identité de marque forte met en valeur votre goût du travail, votre énergie, votre intérêt pour le client, votre sérénité, et aussi votre compte en banque.

Les entreprises qui n’investissent pas dans leur image de marque et leur communication risquent de ne pas en avoir pour très longtemps. Pour vous attirer des clients et faire connaître votre marque, vous devez apparaître comme une entreprise. Sous un angle cohérent, bien distinct et attrayant. Parce que la concurrence est de plus en plus féroce, et les consommateurs de plus en plus critiques.

Et le freelance est finalement bel et bien une entreprise. Une petite entreprise peut-être, mais une entreprise qui fait – ou peut faire – la différence grâce à son image de marque et à sa manière de communiquer.

  • Vos missions freelances vous conviennent-elles parfaitement ?
  • Ces missions sont-elles généralement rentables ?
  • Avez-vous les clients dont vous rêviez ?
  • Votre réseau vous connecte-t-il aux bonnes relations ?
  • Avez-vous le sentiment de pouvoir exploiter l’ensemble de vos compétences en travaillant comme freelance ?

Vous avez répondu cinq fois ‘oui’ ? C’est parfait ! Vous êtes une marque forte. Et vous le ressentez à coup sûr dans votre goût du travail, votre énergie, votre intérêt pour le client, votre sérénité, et aussi votre compte en banque.

Vous avez une ou deux fois répondu ‘non’ ?  Alors, cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ! et vous verrez que votre travail de freelance vous apportera du plaisir, des satisfactions et quelque profit. Car si votre image de marque est 100% en adéquation, ce sera tout bénéfice pour vos clients et aussi pour vous-même. J’aimerais vous apporter quelques conseils issus de mon expérience professionnelle de consultante en stratégie de marque auprès d’entrepreneurs et de PME.

Quatre questions fondamentales

Une image de marque remarquable naît d’une identité de marque claire. Les personnes qui gravitent autour de votre marque – et il ne s’agit pas seulement de vos clients, mais aussi de vos collègues, de vos fournisseurs, de vos partenaires – doivent savoir ce que vous faites, pour qui vous le faites, ce qui vous rend différent, et comment vous voulez être perçu. Ce n’est qu’ainsi que vous arriverez à faire ce que vous aimez vraiment pour des clients que vous appréciez. Tentez maintenant d’apporter votre réponse à ces quatre questions fondamentales. Elles sont le fondement de votre image de marque, de votre branding.

1. Que faites-vous ?

Faites des choix. Définissez l’étendue de votre offre. Le piège le plus grossier serait de vouloir ‘faire de tout’, et ceci s’adresse en particulier aux freelances débutants. Si vous rédigez ici et là un texte, si vous créez des folders, si vous faites de la photographie, si vous faites de l’administratif, et si vous développez occasionnellement une petite application, alors vous serez connu pour savoir faire un peu de tout … et en fait rien.

Bien sûr, vous pouvez diversifier vos services, mais veillez à rester sur une même trajectoire. Restez concentrer sur vos objectifs, afin qu’on puisse bien ‘appréhender’ votre marque et bien la communiquer à d’autres. En tant que freelance, vous ne disposez pas en principe d’un gros budget marketing pour faire savoir au monde que vous existez. Mais le bouche à oreille reste un des meilleurs moyens pour trouver des clients. Et cette façon de faire de la pub va bien fonctionner si vous transmettez autour de vous les bons messages.

2. Pour qui le faites-vous ?

Le ‘pour qui’ va pour moi bien plus loin que le simple fait de déterminer quel est votre groupe cible. Si vous êtes un marketeur ou une marketeuse freelance, vous devez vous adresser au ‘M’ des PME. Si vous êtes un ou une photographe freelance, vous devez vous adresser aux organisations d’employeurs et aux organisateurs d’événements. Si vous êtes programmeur freelance, vous devez vous adresser aux entreprises automobiles. Mais ce qui est encore plus important que la définition de votre groupe cible, est de savoir si ce groupe cible est réceptif. Et si vous pouvez en avoir la certitude.

Prenez connaissance des besoins spécifiques de votre groupe cible, afin de pouvoir y faire correspondre votre offre de service et vos compétences. Vous remarquerez que c’est la bonne méthode pour aller à la rencontre de nouveaux projets ou pour convaincre les clients.

3. Qu’est-ce qui vous rend différent ?

Les termes USP et ESP sont essentiels pour le marketing et la communication des entreprises. Et comme je l’ai dit plus haut : le freelance est une petite entreprise. Alors … quel est votre USP (Unique Selling Proposition ou argument objectif de vente) et votre ESP (Emotional Selling Proposition ou argument émotionnel de vente) ?  Ou en d’autres termes, pourquoi le groupe cible doit-il s’intéresser à vous plutôt qu’à vos confrères et vos consœurs ?

Dans les entreprises que j’accompagne, nous arrivons à l’USP et à l’ESP par le biais d’une analyse SWOT. Il s’agit d’un exercice où vous êtes amené à analyser vos forces (Strengths), vos faiblesses (Weaknesses), les opportunités (Opportunities) et les menaces (Threats) qui concernent votre marque. Un exercice très intéressant qui vous ouvrira les yeux !

Une fois l’analyse SWOT effectuée, vous devez rechercher :

  • Les forces qui vont apparaître comme les plus pertinentes pour votre groupe cible ;
  • Les opportunités qui vont marquer la différence dans votre domaine ;
  • Les faiblesses que vous devez traduire en forces ;
  • Les menaces que vous devez proactivement contrer.

Au cours de cette analyse, la question « Pourquoi le monde doit-il s’intéresser à moi ? », ou quel est votre USP, trouvera progressivement réponse. Mais aussi la question « Pourquoi le monde doit-il s’intéresser à moi ? » aura trouvé réponse. Car cette question mène à votre ESP, votre argument émotionnel de vente, et cela revêt la plus haute importance lorsqu’on est freelance. Il va vous servir dans la relation avec votre client et dans l’impression qu’il aura de vous.

4. Comment voulez-vous être perçu ?

Les réponses à la première et à la troisième question fournissent déjà une image claire de ce que vous représentez en tant que freelance. Mais j’aimerais encore ajouter un élément. Je l’appelle l’ADN de votre marque. Il est formé de :

  • Vos qualités fonctionnelles, c.-à-d. vos connaissances, votre formation et votre expérience ;
  • Vos qualités émotionnelles, c.-à-d. votre talent, votre personnalité et votre passion professionnelle ;
  • Vos qualités d’expression, c.-à-d. votre attitude, votre apparence et votre tone of voice.

Ce sont ces qualités qui font ce que vous êtes. Mais vous représentez plus que votre formation et les projets que vous avez réalisés. Et ça, beaucoup de freelances ont tendance à l’oublier …

Définissez pour vous-même trois de vos qualités. Et pensez à les utiliser dans votre réseau, et au cours de vos argumentations et des contacts clients. Le freelance est régulièrement en one to one avec ses clients. Avec votre personnalité et votre approche, vous pouvez autant faire la différence qu’avec vos connaissances purement professionnelles.

Découvrir et formuler la réponse aux quatre questions fondamentales est la première étape pour renforcer votre marque. Si vous parvenez ensuite à communiquer de manière ciblée, le monde va vous reconnaître comme vous souhaitez l’être.

Source: Nextconomy


Vous êtes actuellement à la recherche d'une opportunité d'emploi en tant que freelance? N'hésitez pas à consulter nos offres d'emploi ou à contacter nos consultant en recrutement pour obtenir des conseils concernant votre carrière.

Vous pouvez également cliquer ci-dessous pour nous envoyer votre CV de manière spontanée, nos consultants vous contacteront dans les meilleurs délais pour vous proposer les dernières opportunités d’emploi.

La cooptation en recrutement avec Progressive

13 août 2019

Vous en avez certainement déjà entendu parler du recrutement et peut-être avez-vous déjà fait l’expérience d’un recrutement par cooptation. . Découvrez dans cet article comment nous aider à trouver nos prochains ambassadeurs ou aider un(e) ami(e) en nous partageant son profil.

10 conseils lorsque vous débutez un nouvel emploi

13 août 2019

Les 3 premiers mois au sein d’un nouveau poste sont cruciaux; nous avons combiner dans cet article les 10 conseils pour être certain(e) de faire bonne impression dès le début et vous assurer de commencer du bon pied dans votre nouvelle entreprise.

Les neufdixsept du future of work : 5 transformations que nous avons retenu.

01 juin 2019

Découvrez dans cet article les 5 transformations que nous avons retenu suite a la conférence neufdixsept du future of work.

12 applications pour accélérer votre carrière

01 mai 2019

Mettre le temps passé sur votre téléphone au profit de votre carrière, c'est possible ! Voici la liste des meilleures applications pour améliorer votre productivité ainsi que vos conditions de travail.